SOUS LE SIGNE DU CROCODILE

Faut-il voir dans sa naissance aux Antilles, à la brillante et foisonnante végétation, l’origine de la prédilection d’Eliane Roudillon pour la couleur et l’ornementation ?

Toujours est-il qu’avec une mère diplômée des Beaux-Arts dessinatrice pour tissu – c’est elle qui, au sein de l’atelier Robert George, dessine dans les années suivant la guerre le crocodile Lacoste – et une jeunesse passée au cœur du Carré des Antiquaires, la voie la menant au monde des arts appliqués semble toute tracée.

UNE REVELATION AU CINEMA

C’est compter sans l’autorité d’un père qui la guide vers de sérieuses études juridiques. Un chemin de traverse se présente qu’elle emprunte aussitôt lorsqu’ elle découvre dans La chambre verte, de François Truffaut, l’univers des ventes aux enchères.

Attirée plus encore par les arts décoratifs que par l’art avec un grand A, diplôme de commissaire-priseur en poche, elle va, des années durant, exercer son œil sur les bijoux, meubles et objets que recèlent à l’infini les salles de Drouot.

L’AMOUR DES ATOURS

Nourrie au lait d’une originalité vestimentaire frisant l’excentricité par sa mère qui, maîtrisant parfaitement l’art de la coupe, réalise sa propre garde-robe et celle de sa fille avec une formidable créativité, elle développe une solide connaissance des textiles et un fashion sense aigu, qu’elle continue de traduire dans les pièces que lui réalise sa couturière et qu’elle entend, à terme, diffuser en séries limitées.

L’ENFANCE DE BB ROUDILLON

Décidée à passer à la création et désireuse de se familiariser avec l’univers du commerce de luxe, Eliane Roudillon obtient en 1998 un MBA en marketing du luxe.

EN 2001 elle choisit le Liberty, alors passablement tombé dans l’oubli, pour dessiner une ligne de linge de nuit pour enfants qui sera distribuée au BON MARCHE. Suivront notamment des chaussons pour bébé spécialement créés pour la boutique de l’hôtel PLAZA ATHENEE et des lignes de bijoux diffusées à Saint-Tropez et au PRINTEMPS Haussmann.

Devant l’intérêt suscité par son esprit très parisien, attaché au travail artisanal, empli des influences du passé mais empreint d’une vraie audace dans l’association des formes, matières et couleurs, elle a lancé en mars 2012 WWW.BBROUDILLON.COM.